12 juin 2017

À la fin du bal...

Nous connaissons tous les expressions : C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens ou c’est après la foire qu’on compte les bouses… Comme j’avais du temps devant moi, je me suis amusé à en trouver d’autres qui pourraient dire la même chose, c’est à dire, au fond, ne nous empressons pas de juger attendons un peu...

C’est à la fin du concert qu’on plie les partitions,
C’est en revenant de la cueillette qu’on poêle les champignons,
C’est après la grêle qu’on balaie le verre cassé,
C’est à la fin des vendanges qu’on sait le bel l’été,
C’est après l’élection qu’on l'appelle Mr le Président,
C’est après l’incendie qu’on recompte les résidents,
C’est après l’arrivée qu’on offre le bouquet,
C’est après l’avoir percé qu’on plume le poulet,
C’est au retour de l’étang qu’on pèse les carpes,
C’est quand on a posé les pommes qu’on enfourne la tarte,
C’est après la messe qu’on recommande des hosties,
C’est après être entré qu’on s’inquiète de la sortie,
C’est quand le beau temps est revenu qu’on damme les pistes,
C’est aux fûts vides qu’on sait combien sont les trappistes,
C’est à la fin du livre qu’on connaît l’assassin,
C’est quand on a le rendez vous qu’on pose le lapin,
C’est après la bataille qu’on ramasse les morts,

C’est en fonction du vent qu’on tire les bords…

À vous, maintenant...


2 commentaires:

Tilia a dit…

C'est en forgeant qu'on devient forgeron.
C'est au pied du mur qu'on voit le maçon.
C'est au fruit qu'on connaît l'arbre.
C'est quand on a tué l'ours qu'on peut s'en faire une pelisse.
C'est quand l'étagère est fixée au mur que tu peux ranger mercurochrome et sparadrap.
C'est quand ton équipe a gagné que tu peux chanter, crier et klaxonner dans tout le quartier.
C'est quand ton député change de camp que tu te dis "le prochain coup je vais à la pêche"...

chri a dit…

@ Tilia A part les premières qui ne disent pas la même chose, ce n'est pas mal!!! Bravo!

Publications les plus consultées