16 octobre 2013

Lecture...


Pour les impromptus littéraires de la semaine. Le texte devait impérativement commencer par la phrase: La rue était étroite, longue, humide et obscure.


La rue était étroite, longue, humide et obscure. Comme Charles fatigué de sa journée de travail marchait en penchant le buste pour se protéger de la pluie battante, il n’a pas vu l’homme devant lui, immobile. Il n’a pas vu non plus l’arme que l’homme dissimulait sous son noir manteau…. Charles est tombé sans un cri sous les coups assénés d'une assassine lame…

___ Arrête-toi là, Paul, veux-tu. Peux-tu me relire là dernière phrase, celle que tu viens de prononcer s’il te plait ?

« La rue était étroite, longue, humide et obscure. »

___ C’est bien ce que j’ai entendu… Etroite, longue, humide et obscure ? Et pourquoi pas sale, sinistre et inquiétante en plus ? Je te le demande ? Pourquoi pas vide, ou bien terrifiante pendant qu’on y est ?… Pourquoi t’es-tu donc arrêté aux quatre que tu as écrits ? Ne crois-tu pas que tu en dis un peu trop, que le bouchon est envoyé trop loin ?

Fais plus simple s’il te plait… Une rue étroite, longue s’appelle une ruelle si tu veux savoir…Et puis, qu’as-tu écrit plus haut ? En quelle saison sommes nous ?
Je vais te le dire si tu as oublié. Nous sommes en Novembre. En Novembre Paul.  Et quel temps fait-il ? Tu ne sais plus ? Tu ne sais plus ce que tu as écrit, alors. Il pleut figure-toi. Ce qui, entre parenthèses, est d’un original à pleurer… Bon passons sur la pluie… Et à quel moment de la journée nous sommes ? Là encore tu as oublié ? Dis es-tu bien certain que c’est toi qui les as écrites les pages précédentes, tu n’aurais pas sous traité des fois ? Je vais te le dire, moi, l’heure qu’il est et te prouver ainsi que j’ai bien lu tout le reste : Il est dix neuf heures puisque Charles rentre chez lui après son boulot, rappelle-toi… Alors je te pose une dernière question et après je te laisse retourner à ton travail : Dis moi un peu combien a-t-on de chance qu’une petite rue en Novembre, en début de soirée sous un ciel pluvieux soit étroite, longue, humide et obscure ? Hein dis-moi?
L’autre a fait une moue, bouche tordue. Il n’a pas tout à fait tort ce salaud.
Allez, va à l’essentiel, sois plus direct. Enlumine moins, assèche, dégraisse, moins de mots, sers-toi de tes poings pas du dictionnaire des synonymes. Essaie ça :
Charles et la nuit s’avançaient dans la ruelle désormais sous la pluie, comme l'assassine lame qui lui a ouvert le cœur en deux.

___ Heu pas mal, mais le cœur de la ruelle fendu en deux… Est-ce-que ce n’est pas quand même un peu trop dégraissé, limite anorexique ?
___ Paul, tu sais quoi ? Va te faire lire ailleurs



21 commentaires:

Veronique a dit…

Très fort ... Quel exercice difficile ! Chaque fois vous trouvez le truc ! Moi j'aime bien !
C'est clair, net et précis .. Le contraire du thème d'aujourd'hui en fait !

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

C'est la rue St-Pierre, non ?
Ça me fait penser à Souchon :
« Où va cette jolie petite rue
Qui passe entre tes seins pieds nus... »

:-)

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

P.S. :
En cliquant sur la photo, une nouvelle fenêtre de mon explorateur s'est ouverte sur un site pornographique...
o_O

M a dit…

Je ne savais pas par quel bout la prendre, cette consigne ! Tu l'a fait de main de maître !

Tilia a dit…

Encore heureux qu'il soit question de rue et pas d'une impasse !

Pour Michel : il y a longtemps que j'ai installé Adblock Plus, très efficace contre l'ouverture de fenêtres popup.

Chri a dit…

@ Michel Non?

Chri a dit…

@ M De maitre soixante évidemment!

@ Tilia Et sur Mac, ça fonctionne aussi?

M a dit…

Evidemment ! (Tu l'aS fait , ce serait mieux ...)
Merci Tilia pour l'info !

Chri a dit…

@ Tilia Adblock plus c'est pour firefox... Ici c'est safari... Je vais voir s'il en existe un pour safari...
C'est une saleté ces fenêtres qui s'ouvrent toutes seules..

slevtar a dit…

En lisant le thème, je me suis que ça allait saigner, celui-là il ne faut pas lui dire deux fois ...
Bingo.
"Va te faire lire ailleurs", j'aimerai vraiment pas me la prendre, celle-là.
(Tu me diras ... ça ne risque pas).

Chri a dit…

@ Slev Je n'ai pas osé le "sénégalais" derrière...
Dites, vous pouvez le garder celui qui est chez vous en ce moment...

Anonyme a dit…

T'es le roi de l'esquive. Mais bon, on aime comme ça -)
Marie.

Chri a dit…

@ Marie Merci! Oui, j'essaie de la contourner à chaque fois.

Brigitte a dit…

En fait une petite rue ou il ne fait pas bon s'attarder sous peine d'en prendre une !!!
Bon week-end

M a dit…

Dis, il n'y aurait pas un peu de la V Thomas en filigrane dans cette rue ?

Chri a dit…

@ Brigitte Y passer vite fait pour ne pas y rester?

@M Ah oui, peut-être! Qu'elle aille au diable!

Anonyme a dit…

sur ce coup-là, tu peux plaider non coupable. A la seconde où je l'ai lue, je me suis dit comme toi : rien que ça !
Marie

Brigitte a dit…

Voilà c'est exactement ça Chri !!!

emma a dit…

Charles et la nuit s’avançaient dans la ruelle... est ce cela qu'on appelle un zeugma ? bravo pour ce traitement fort original de la consigne des impromptus

Chri a dit…

@ Marie Je me le suis dit aussi! Non coupable, donc! Ouf...
@ Brigitte Oui, oui!
@ Emma Je crois que c'en est un, oui! Bienvenue à vos commentaires ici surtout s'ils sont de cette humeur... Merci à vous.
En vrai, ils sont trois à s'avancer...

Anonyme a dit…


je crois que moi aussi je lui aurait soufflé d'écrire moins d'adjectifs ! Il aurait grogné ?
J'aime bien cette note!
Dans les communiqués de presse il faut avoir la plume anorexique et la copie anémique sinon pas de publication !
Mamie

Publications les plus consultées