27 mai 2012

Fin de semaine. 23

Cette semaine a commencé par un joli mail reçu qui m'a contenté la semaine et pourrait bien me ravir toutes les suivantes. Pas chien, je vous en livre un bout:"... va aussi bien que possible... a un moral du feu de Dieu. L'évolution de sa tumeur est stoppée, je l'accompagne jeudi pour l'IRM de mi-cure. Le programme prévu continue : les 3 dernières chimio avec un nouveau produit plus facile à supporter, puis l'opération en septembre." Un mail de vie.
Cette semaine, j'ai revu avec un immense plaisir un film que je n'avais pas vu depuis mille ans. Un film important dans le plaisir pris au cinéma, à écouter de la musique (Paul Simon & Art Garfunkel... The sound of silence, April come she will, Mrs Robinson...) et à passer un moment avec quelqu'un de l'autre sexe... Hé bien, j'ai à peine vieilli! Ce film, je l'ai aimé pareil qu'il y a mille ans!




Cette semaine, je n'ai pas reconnu un pays que je connais très peu, mais un peu. Cétait un pays apaisé, accueillant, bienveillant, avec ses handicapés, ses vieux, ses éclopés, plutôt joyeux et avenant. On vient d'y voter une loi liberticide, on y tape la nuit sur les corps de ses jeunes gens qui rouspètent en marchant dans la rue, on leur gaze les yeux, on les enferme... Tabernak! Avez vous le front devant les yeux? Qu'êtes vous en train de faire du Québec?
Cette semaine, j'ai adressé un message personnel aux cerises de tous genres: Ne soyez pas si arrogantes dans vos rouges vifs, vos noirs glacés, essayez de penser qu'il y a, sur cette terre, des gens qui ne PEUVENT pas vous manger!




Cette semaine, je suis allé voir le film De rouille et d'os d'Audiard. Comment dire? Il laisse au coeur un arrière goût de... rouille et d'os, enfin de l'idée qu'on se fait de ce mélange si on devait y goûter. On y revoit avec un immense plaisir Corinne Masiero, la magnifique Louise de chez Louise Wimmer... 
Comme le dit la maxime: Avec les violents, l'important c'est de rompre la glace... Bredouille et rosse.



Cette semaine, moi qui a eu le bonheur de "couvrir" deux années de suite le Festival de Cannes comme envoyé d'une radio libre, je me suis dit que ce qu'on en voit (l'oréal et tapis rouge, grimpette et tapages) m'emmerdait à un point culminant. Des films! Bon Dieu des films et rien d'autre! De l'amour peut-être aussi...
Cette semaine j'ai, en belle compagnie, dégusté du Pouilly-Fuissé de Marcel Marin. Hé bien, un bon vin, c'est encore mieux si le coude est levé avec des coudes amis.
Cette semaine, je me suis ravi de n'avoir jamais croisé la trajectoire d'Andie Mac Dowell... Devoir la perdre m'aurait été difficilement supportable.

Cette semaine, attiré par le vert, je me suis arrêté au bord de la route. Il ne manque que le vol bleu pétant du martin-pêcheur que mon appareil, cet indigent, n'a pas su bien capter et pourtant, il est sur cet image!


Bref, une semaine comme toutes les autres, puisque désormais passée, écoulée, rangée et partagée...

17 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Le martin peuchère, il est pas gros !

Chri a dit…

@ Michel: Vous l'avez vu? Il y est, je l'jure!

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

Oui bien sûr, il est plutôt bleu et plutôt immobile, assez près de l'eau...

Chri a dit…

@ Michel Posé sur une branche morte en v à gauche... Il est là.

M a dit…

C'est malin, j'ai failli avaler le noyau de la cerise dont je me régalait en vous lisant !!

Un mail qui ne fait pas de mal en quelque sorte, un mail heureux...

Je suis contente que vous n'ayez pas pris une ride.
Pour parler ciné, je suis allée voir De rouille et d'os, vous l'imaginez fade le gout de la rouille ? Je l'ai trouvé mélo cousu à gros points (le film), seuls les effets spéciaux sur les jambes m'ont vraiment impressionnée par le réalisme du rendu, sinon...
J'ai vu aussi "Sur la route",à ma grande honte je n'ai pas lu Kerouac mais j'en suis bien contente car je prends le train dans le bon sens ! Lui, j'ai aimé à courir le lire...

Sur FB, allez sur "Soutien mondial aux Quebecois en lutte" et regardez les photos il y en a une assez sympa sur la réponse faite aux forces de l'ordre leur demandant le trajet d'une manif. C'est pour le sourire.

Quant à Martin, "un peu court jeune homme" a-t-il du dire en vous voyant !!

Chri a dit…

@ M Ah mais je connais le goût de la rouille, j'ai bu de l'Orezza... à la source!
Pas pris une ride, oui, mais cent?

Anonyme a dit…

Vous en faites un beau, de martin prêcheur !
J'ose pas encore les cerises, mais aujourd'hui, c'est dit, j'essaie les fraises - on verra bien si je survis!
Marie.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ Michel Benoit │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

APPEL

J'appelle tous les blogueurs à publier ceci :

La modération imposée et incontrôlable sur les blogs du Midi Libre (!) du groupe Sud-Ouest, est une véritable censure digne du stalinisme !

CLAIM

I call on all bloggers to publish this :

And uncontrollable restraint imposed on the blogs of Midi Libre (!) Group Southwest, is a real censorship worthy of Stalinism !

Brigitte a dit…

Par mail les nouvelles sont bonnes et ça fait chaud au coeur .
Le film dont tu parles en premier connais pas, mais les musiques ahhh elles, ont bercé une partie de ma vie .
Chez moi je me régale de fraises pour les cerises faut encore attendre...
Je comptais aller voir "de rouille" du coup j'hésite
Le martin pêcheur j'ai beau scruter ta photo je ne le vois pas !!!Mais la photo est pleine de fraicheur
Belle nouvelle semaine à toi

Chri a dit…

@ Brigitte Il y est, je le jure sur les saintes reliques de Sancerre rouge.

Brigitte a dit…

Ah bah si tu le jures sur du Sancerre rouge...Je te crois .
Mais je ne le vois toujours pas !!!

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

Il faut ouvrir l'image dans un nouvel onglet (ou fenêtre) et zoomer à au moins 100%.

Il y a une petite tâche bleue au bord de l'eau à gauche vers le milieu de l'image.

odile b. a dit…

VU ! je l'ai vu : là, à gauche ; mais... j'ai cherché un moment... il faut y croire... Merci, Michel !
Pauvre martin ! avouez que son éclat est bien "délavé" et sa flamme turquoise plutôt discrète...
Evidemment, quand on a connu l'émotion, le bonheur de le croiser, c'est un tel "flash" que la rétine en demeure impressionnée pour longtemps... Il se fait rare, mais on a de fortes chances de le rencontrer plusieurs fois au même endroit, souvent même posté précisément à l'extrémité de la même branche. Il faudra y retourner, préparer le zoom et patienter... Je ne désespère pas de le revoir ici même... :-)
En attendant votre prochaine prise, suis allée le revoir là :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/martin-pecheur.d.europe.html
et là :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/photos/martin-pecheur.d.europe.html

Brigitte a dit…

A y est !!! il a fallu que j'envoie la photo dans mes dossiers(je me suis permis) et qu'en effet je zoom et là petite tache bleue ...

Slevtar a dit…

Je n'ai pas encore vu le film, mais j'avais lu le recueil de nouvelles de C. Davidson, te l'avais-je recommandé ? Non ! Grosse erreur ma part. Vas-y vite. Le film ne peut pas être mieux en pire.

Chri a dit…

@ Slev Merci à toi! Je commande...

Tilia a dit…

Pour vivre heureux vivons caché se dit votre Martin-Pêcheur.
Tout comme les cerises, d'ailleurs !

Publications les plus consultées