07 mai 2012

Fin de semaine, vingt.

Cette semaine, j'ai vu ça:


Et j'ai trouvé que c'était joli.
Cette semaine, je me suis dit que le débat auquel il fallait assister était celui qui  a mis en présence Régis Debray et Henri Guaino chez Taddéi dans Ce soir ou jamais sur France 3. D'une autre hauteur de vues que celui qui a confronté les deux prétendants dans l'poste transformé en arène.
Il vaut parfois mieux lire un bon livre sur la boxe qu'assister à un mauvais combat.
Cette semaine, je suis passé à très grande vitesse à quelques centaines de mètres de dix ans de ma vie. Et, comme chante l'autre ça m'a fait quelque chose...


Cette semaine, il faut féliciter le nouveau président de la république. Maintenant, grâce à lui, le pays entier sait ce qu'est une anaphore.
Cette semaine, on a ouvert une fenêtre. Que l'air rentre et se renouvelle! Bien sûr, on sait déjà qu'il faudra un jour la refermer, bien sûr, on sait que periccoloso sporgersi. Contrairement aux gens de droite, nous avons déjà élu un socialiste comme président, nous... On a même élu Jacques Chirac, une fois. Mais, en attendant la grêle, ne pas bouder le plaisir d'entendre à nouveau des mots qu'on n'avait plus entendus depuis dix ans...
Il nous reste, maintenant à nous, électeurs à lui donner une majorité qui lui permette de ne pas cohabiter.



Cette semaine, je me suis réjoui de n'avoir pas été l'amoureux d'Anne Sophie Lapix, je n'aurais pas aimé m'entendre dire un vilain soir: "Mais Anne Sophie chou, je ne comprends pas... Tu t'en vas? C'est quoi cette valise pleine de tous tes tailleurs, à tes pieds?"
Cette semaine, les iris ont fait une jolie tache bleue tendre dans le vert du jardin. 
(Je n'y ai pas de tulipes...)


Cette semaine j'ai entendu une jolie phrase: "Les rives sont la chance du fleuve, elles l'empêchent de devenir marécage."
Cette semaine, à peine un socialiste élu, ça commence, mon ordi est tombé en panne le dimanche soir. L'était sarkozyste, lui?
Bref, une semaine pas tout à fait comme celles que nous vivons depuis cinq ans, mais désormais vécue, terminée, rangée, partagée.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

bonne semaine, m'sieur. et en plus, le soleil brille sur les toits ce matin.
marie

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

L'anaphore aurait-elle provoqué une
anaphorèse ?

Ça me fera toujours penser à la chanson de Gérard Lenorman !

Brigitte a dit…

Ah surtout ne pas bouder ...pas déjà!
Faut respirer l'ait frais à plein poumon .
Belle semaine à toi

Chri a dit…

@ Marie Comment allez vous mieux?

Tilia a dit…

Le changement d'air fait du bien. Le gros nuage qui pesait sur nos vies depuis cinq ans est dissipé, mais le soleil ne brille pas pour autant et il ne faut pas s'attendre à des miracles durant le nouveau lustre qui va débuter la semaine prochaine à l'Élysée. Pour moi, la rose ne vaut pas le coquelicot.
Ceci dit, je vous souhaite une excellente semaine
PS : pour les grecs orthodoxes, l'anaphore est la liturgie de la communion...

Chri a dit…

@ Brigitte Inspirez, soufflez, inspir expir...
@ Tillia Communion nous va mieux au teint qu'exclusion.

Anonyme a dit…

très moyen mieux, mais je vais me faire une sieste requinquante -)

Chri a dit…

@ Michel Ah non pas lui! Il me fatigue celui-là!!!

Publications les plus consultées