21 novembre 2012

Gamme boy.


Dos à l’amer,
Résolument sucré.
Mi-Vidal, mi-vidé
Facile à berner,
Solitaire dans la foule
Las de chouiner,
Si désireux de vivre…
Docile à qui l’aime
Réputé pour un plat :
Mimolette aux chicons,
Fabuleux en entrée.
Soluble dans l’âge
Larmoyant mais en gouttes
Si heureux de s’avoir,
Dormir en contant.
Résultat des courses :
Mi-Novembre, pas avant,
Fantasmer une génoise, la
Soleiller de cerises. Convoquer
La crème des crèmes et avec eux,
Siroter des barriques de nectars puis
Dorcir plus vieux, sans se mouiller.




19 commentaires:

Tilia a dit…

La mi-novembre est passée.
Comment est-il, cette année ?

Chri a dit…

@ Tilia Il s'est fait tout simplement sans flon flon. Passé une certain nombre on évite de trop le crier sur les toits. On célèbre en silence...

Tilia a dit…

Avec les bougies, tout s'éclaire !
C'est donc vous qui prenez de la bouteille, et pas le contraire :))
Alors, Bon Anniversaire Chri !

Anonyme a dit…

Aaaah zut ! Encore oublié !
Un bon quand même !


CR

Chri a dit…

@ CR Merci quand même!

Brigitte a dit…

Tout juste trois ans, mais c'est que tu es tout jeune dis donc !!!
Bises spéciales d'anniversaire

Chri a dit…

@ Brigitte Oui, tout jeune!
Merci pour les bises!

Laurence a dit…

Bon anniversaire !!!!! Je lève mon verre :)

Chri a dit…

@ Laurence: Verre levé!

odile b. a dit…

Amer, acide, sucré
Poivré, salé, sonné
Ne pas cracher dessus
Mais s'embonnir en fût
Par n'importe quel temps
Goûter, trinquer, conter
Vivre, vivre en contant
Vivre et ne pas compter
Vivre, vivre content
Et s'endormir fourbu
Chuis fourbu, chuis fourbu
Mais... con-tent !

Chri a dit…

@ Odile En forme, Odile à ce que je lis!!!
Bonne fin de semaine à vous.

Brigitte a dit…

Bravo Odile ,
mais sais pas lire le jeunot n'a que trois ans le petiot !!!
Bon week-end Chri

Chri a dit…

@ Brigitte Ni lire, ni lire! Bon we Brigitte.

odile b. a dit…

Ah, ah, ah !
Je découvre seulement maintenant que le but de cette "gameboy", visait à monter la gamme en acrostiches et sur deux zoctaves, de Do à Zut !... :D

En m'instructionnant chez Google, je découvre en même temps qu'un certain Guy d'Arrezzo avait, il y a fort longtemps, fait ce travail... en sens inverse, et que l'appellation des notes de la gamme (6 seulement, à l'époque) serait issue de la première syllabe du début de chaque vers d'un hymne à Saint-Jean-Baptiste :
"Ut queant laxis
Resonare fibris
Mira gestorum
Famuli tuorum
Solve polluti
Labii reatum"
http://www.musicologie.org/sites/s/solmisation.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_notation_musicale#Notation_en_lettres

Chri a dit…

@ Odile Et voilà que par vous j'apprends que j'ai fait du D'Arrezzo sans le savoir!!!
C'est d'un dingue!

odile b. a dit…

Mais non, Chri !!!
du coup, voilà que vous vous prenez pour Monsieur Jourdain !... :)
d'Arezzo, c'était une démarche IN-VER-SE et inédite.
Vous et vos potes des Impromptus avez collé les notes connues de la gamme en début de phrase pour réaliser des acrostiches, alors que d'Arezzo, lui, avait donné, pour la première fois, un nom aux notes qui n'étaient pas encore baptisées, en extirpant la première syllabe de chaque ligne d'un texte déjà existant... (l'histoire, du reste, ne disant pas sur quelles motivations ce texte aurait été choisi...)
Vous comprendre ?
C'est ça qu'est ding-ding !!!... :D)
Grosse tempête ici, à rester enfermé les pieds devant la cheminée.
Bon dimanche à vous.
PS
"Mi-Vidal, mi-vidé" : bien trouvé, ça !
PPS
En espérant que les bougies sont soufflées... sinon, le vent va s'en charger !!!... :D

Chri a dit…

@ Odile Mais j'avions bien compris, je disions ça pour faire un mot!
Mais, où donc vivez vous pour avoir tant de vent?
Bon dimanche à l'abri.

odile b. a dit…

De quel côté ?
Le Nord-Farwest, coincé à mi-distance exactement entre l'actuel aéroport Nantes-Atlantique et le projet controversé-médiatisé de Notre-Dame-des-Landes... (si ça vous dit quelque chose) !
Depuis les "grandes manoeuvres", le ronron quasi incessant des hélicoptères de patrouille de police nous gâche le silence et finirait bien par terroriser les écureuils... :-(
La tempête du week-end a eu l'énorme avantage de balayer d'un coup les trois-quarts des feuilles du bois. Maintenant, yapuka pousser le tout vers le tas de compost.
Par contre, en même temps, deux hottes récemment construites à plus de 15 mètres de haut, un peu trop chahutées par le vent, ont été démolies :((
Vont les reconstruire, je l'espère...

Chri a dit…

@ Odile Merci! Ainsi je situe mieux le biotope des écureuils!!! De quelles huttes parlez vous? Je suis intrigué!

Publications les plus consultées