13 mars 2012

Deux amies.

Elles s'étaient assises en terrasse comme on s'installe en vitrine, dans un bar d'un boulevard du VI ème. Elles étaient deux, deux entre deux ages, entre deux hommes, entre deux vies, entre deux opérations, entre deux dépressions passagères. L’une parlait à l’autre qui ne l’écoutait plus depuis qu’elles étaient les meilleures amies du monde. C'est à dire depuis belle lurette. Dans certains milieux, les mots n’ont pas la même charge que dans d’autres. L’une parlait, l’autre n’écoutait pas.
___ Mais puisque je te dis que je l’ai vu ! Tu sais, c’est limite désagréable que tu ne me crois pas ! Je l’ai vu comme je te vois, c’était bien lui, je le connais quand même… Je te rappelle que j’ai vécu huit ans avec lui avant que tu ne me l’enlèves… Je sais bien que je l’avais quitté, et alors, ce n'est pas une raison… Et puis, il fallait bien que quelqu’un le ramasse, le pauvre, il faisait si peine, on aurait dit un chaton abandonné… Il portait son écharpe rouge tu sais, la moche, celle qui lui donne un air de ce journaliste là, chef d’un magazine qui, soit dit en passant, depuis qu’il est arrivé, a bien baissé de niveau. Tu sais bien l’ami de l’autre là, la première dame comme disent ceux qui n’ont rien à dire. Tu te souviens, il nous arrivait de commenter ses articles en pouffant dans le salon de Charlène, la pire coiffeuse de l’Ouest de Paris… Qu’est-ce qu’on a ri dans ce salon ! Charlène, qui avait débuté, à ce qu’on disait, vers la Place Pigalle et son salon n’était pas de coiffure… Il n’empêche qu’elle nous doit sa piscine à Ramatuelle, celle-là… Mon Dieu, Ramatuelle, comme c’est surfait, je n’irais pas y passer trois jours, il porte bien son nom ce trou… à rats ! Je me fais rire toute seule, quelle imbécile ! Comme je suis contente de n’y avoir ni maison, ni famille, ni amis… Mais ce n’est pas de ça qu’on parlait... Il portait aussi sa saharienne, sa parka Kouche comme je l’appelle, tu sais bien, celle qui nous faisait tant rire, quand il la mettait… pour aller diner au Flore… En parlant de ça, as-tu vu comme le niveau a baissé en cuisine ? Depuis que le chef, Baptiste, celui qui avait des yeux acceptables a été remercié… Tu savais qu’il était devenu l’amant de Madame P. ça n’a pas plu du tout, cette affaire, alors hop, dehors, viré, remercié… Remarque, c’est bien fait pour lui, doivent rester à leur place, ces gens là… J’ai entendu qu’il avait tendance à taper dans la caisse, aussi, pas que dans la clientèle… Depuis, je ne sais pas où ils ont trouvé le nouveau mais pas dans le rouge… Hé bien oui, le gros rouge, le Miche, ce guide qui, avant, donnait toujours de bonnes adresses mais qui depuis quelques années se repose sur ses lauriers fanés, on ne sait plus où s’asseoir à table, ma pauvre ! Ah ça ils nous ont bien eu avec leur baisse de TVA, c’est la qualité de la cuisine qu’ils ont baissé, oui. Je te jure que c’était lui, je le connais quand même…
Elles se lèvent et laissent vingt euros sur la table.
___ Mais, hé tu as traversé la rue, tu ne m’écoutes pas ? Dis moi de suite que ce n’est pas intéressant ce que je raconte? Hey ? Où vas-tu ? Attends-moi, je ne t’ai pas dit avec qui il était quand je l’ai vu ! Tu ne vas pas me croire ! Attends… Il était avec cette fille si moche, la fausse brune qui a tant d’argent… attends moi, attends… Elle est partie. Celle là, dire que je la croyais mon amie !… Ce n’est pas pour dire du mal mais, elle ne l’a pas volé, je ne suis pas mécontente qu’il la trompe, tiens, finalement… »
___ Églantine, mais comment peux-tu débiter toutes ces horreurs ? J’ai vraiment de la chance d’être ton amie… Dis, ôte moi un doute : Tu ne parles pas de moi de cette façon à quiconque quand nous ne sommes pas ensemble, n’est-ce-pas ? Tu me ferais peine...
___ Ça me vexe que tu puisses penser ça, ça me vexe, vraiment, vois-tu. Moi qui  te prenais pour une vraie amie…


13 commentaires:

Tilia a dit…

Il y a des gens comme ça, qui ne voient jamais que le mauvais côté des choses. On les appellent des pessimistes, tant au masculin qu'au féminin.

Une pessimiste doublée d'une incorrigible bavarde, elle n'a vraiment pas de chance la copine d'Églantine !

odile b. a dit…

Caquettage !!!…

"Dans les poulaillers d'acajou,
Les belles basses-cours à bijoux,
On entend la conversation
D'la volaille qui fait l'opinion"...
Mais comprenez-moi
Mais comprenez-moi"…
(Souchon - Poulailler's Song)

Vérificateur :
trelg tchat
et on remet ça pour prouver...
qu'on n'est pas un robot :
owicla IGerech

odile b. a dit…

Des captchas à donner envie de se retirer dans sa datcha... :(

ibeses seaspor

Chri a dit…

@Odile: Je ne comprends pas, je les désactive régulièrement mais blogger n'en fait qu'à sa tête, j'ai l'impression!!!

M. a dit…

Quand même... Les valeurs se perdent ma bonne dame
Pas gagné !
Je ne sais plus si vous l'avez déjà imaginé ou pas mais versus masculin ça donnerait quelque chose de réjouissant aussi ?
Ils arrivèrent en terrasse comme on va à la chasse...
Bon d'accord... je sors !
Chic...plus de captchas obscurs !

Chri a dit…

@M Comme on est à l'affut? Ce ne serait pas joli, joli non plus, je pense...
Oui, j'ai réussi à les virer. Les capchas éloigneurs de commentaires!

Brigitte a dit…

Et bla bla bla, ça papote, ça caquète ...
J'aime bien ton texte et la chanson de Souchon l'accompagnerait très bien!!!

Chri a dit…

@Brigitte Merci, merci!

Anonyme a dit…

yep, ca marche !

Brigitte a dit…

Oui, plus besoin de se triturer l'esprit pour essayer de retrouver les bonnes lettres ,OUF !!!
Et merci

Chri a dit…

@ Brigitte Tout pour vous plaire.

Nathalie a dit…

Affreux, laid et méchant, ça doit pouvoir se mettre au féminin?

Chri a dit…

@ Nathalie En ajoutant un e ?

Publications les plus consultées