27 juin 2014

Pour Altaïr.

Pour Les impromptus littéraires de la semaine. Le texte devait commencer par: Il s’en serait fallu d’un poil. 

Il s’en serait fallu d’un poil pour que la pizza géante aux quatorze olives lumineuses, en vol stationnaire qu’il saluait de la main, ne vienne se poser sur le balcon de la chambre de William B. Wallcoat (comme un manteau).
Il en aurait pleuré de joie. Depuis le temps.
Elle a survolé deux ou trois fois l’immeuble entier, elle est restée un moment comme en attente au-dessus du grand réverbère de la rue, celui que William B. Wallcoat (comme un manteau) appelait Ana Franil, celui qui éclairait de son halo de sodium l’entrée de l’immeuble où désormais vivait William B. Wallcoat (comme un manteau).
Ana Franil avec laquelle Wallcoat s’entretenait régulièrement de l’état du monde, de ses ratés, de ce qui, selon eux, ici bas clochait, mais aussi de leurs espoirs pour qu’il soit meilleur et plus doux à vivre pour les hommes et les femmes de paix (surtout elle) qu'ils étaient tous deux. Une fois la conversation terminée, Wallcoat (comme un manteau) saluait Ana Franil et s’allongeait sur son lit pour encore penser à la marche du monde et tenter de lui insuffler une énergie bienveillante,  voire  réparatrice. Oh, ils avaient bien trouvé dans leurs échanges quelques solutions pour qu’il soit davantage vivable, le monde, mais il fallait maintenant le faire savoir et, des deux, Ana, en personne avait chargé Wallcoat de s’y coller. Il avait rassemblé le tout, l'avait mis en formes, dans un carnet noir qu'il gardait sous son oreiller, sous le titre direct et sans fioritures : Qu'enfin ça bouge ! Les éditeurs allaient se battre. On allait voir ce qu’on allait voir, la reconnaissance n’était pas si loin qu’elle en avait l’air. Et pourquoi donc un huissier de Châtellerault n’y aurait-il pas droit ? 
Il ajoutait dans un sourire en haussant le ton :
___ Ça va vous en boucher un coin, à tous autant que vous êtes. Même toi Françoise tu vas être épatée.
C’est à cet instant qu’on a frappé à la porte de la chambre. Il s’est levé, il est allé l’ouvrir. Elle était là, souriante, dans sa blanche blouse, un plateau en mains. Ce soir là, William B. Wallcoat (comme un manteau) a glissé les quatre pilules rouges entre sa joue et sa mâchoire, il a envoyé un clin d’œil appuyé à Mlle Ratched et il est retourné se coucher.

C’est peu après vingt trois heures qu’Armand, Armand Taud, pensionnaire de la chambre quatorze, a grimpé dans la navette et a décollé droit pour Altaïr où il espérait que Françoise régnât toujours.


6 commentaires:

M a dit…

Et dans son coin (dans la chambre d'à côté), il a bien ri Votril de voir que Mr wallcoat, comme chaque soir, s'endormait sur ce qu'il ne pouvait pas taire (pour le manteau)

Bien contente que tu aies finit par choisir Altaïr plutôt que Aldaïr (c'est le foot qui fait ça ?)

chri a dit…

@ M N'ai pas voulu rajouter à la confuse, mais Aldaïr est aussi un beau nom pour une étoile, non?

Laurence Chellali a dit…

Je croyais que c'étaient les pilules bleues qui faisaient cet effet !!!

chri a dit…

@ Laurence:

Ah je croyais que les bleues c'était pour autre chose...

Nathalie Beaumes a dit…

Moi j'en ai pris deux en stop, un gars et une fille qui étaient en train de finir d'écrire un livre qui allait faire grand bruit. C'était il y a trois semaines, entre Morières et Vedène. Le gars m'a expliqué qu'il était médium et qu'il avait tout écrit en écriture automatique, un livre dicté par l'au-delà, un livre sur l'état du monde. Vous allez en entendre parler, m'a-t-il dit, ca va secouer tous les puissants de ce monde. Et quand je dis un livre, ce n'est que le début. En fait il y aura onze tomes et onze addendums. Le premier volume est fini, le second est en cours d'écriture. Comment s'appelaient-ils déjà, mes deux illuminés ? Je ne sais plus. Myriam et ... - j'ai oublié son nom à lui.

chri a dit…

@ Nathalie Miam, je m'en régale à l'avance... Grâce à eux j'aurais appris ce qu'est un addendum. Merci Myriam...

Publications les plus consultées