05 février 2012

Fin de semaine. Huit.

Cette semaine, une petite crapule a volé l'appareil que je m'étais offert l'an passé... Avec huit cent photos dans la carte mémoire... J'en ai été attristé, je l'ai vécu comme une trahison, mais j'ai eu également la preuve de n'avoir pas perdu toute ma crétine naïveté... Ce n'est pas une consolation mais je sais, à mes dépens, que je ne suis pas dans la méfiance. Pas encore.
Voilà une des dernières qu'il a pris avant de disparaître dans la poche d'un autre. Sur les hauteurs de Saumane, du bleu après le blanc.


J'ai trouvé par hasard une image et oui, mon petit Samuel, que les choses soient bien claires entre nous: C'est bien cet engin que j'ai conduit de suite après avoir passé mon permis. Et oui, mon Samuel, je suis vieux à ce point là!
C'était la voiture de ton... arrière-grand mère. Quelques jours après, elle, la Dauphine, avait les DEUX côtés gauche et droit enfoncés, j'avais cru pouvoir passer entre DEUX bus... Je m'étais trompé dans les grandes largeurs.


J'ai trouvé comment occuper une matinée de repos. Vendredi matin, ma p....n de bagnole n'a pas supporté le froid: batterie à plat. En acheter une autre? De batterie, pas de voiture... Oui, mais aller la chercher comment puisque plus de véhicule? En motocyclette, évidemment. Hé bien ceux qui disent qu'il caille ces jours derniers ne mentent pas... Je vous laisse imaginer le retour. Vingt cinq kilomètres comme  un plongeon dans un congélateur venté avec une batterie de vingt kilos sur le porte bagage... Un extrait de film kirghize en noir et blanc, une métaphore douloureuse de la vie qui serait un combat contre les  éléments dans une steppe aride... Bref, cette petite ballade rafraîchissante m'a pris la matinée...
(Je n'évoquerais même pas le prix de la batterie...).
Heureusement qu'avec le froid qu'il fait que, comme l'avait promis le Président, depuis deux ans plus personne n'est obligé de dormir dehors...

J'ai aimé ces portraits comme des calligraphies, des souffles précis: Extrait:
Jean-René.
"Deux fois par jour, je le croise. 
Debout au bord de la route, planté en tronc d'arbre. 
Raide, comme un saint de bois. C'est un homme parce qu'il y a les jambes, les bras et même un prénom: 
Jean-René.
Autrement, rien pour le faire remarquer.
Tout du bâton vêtu."
Ce sont les phrases de Gilbert Léautier dans un livre au titre superbe: Pouvez vous prouver que vous n'êtes pas un escargot? Portraits cévenols. Editions Alcide.

J'ai encore lu avec effroi la tragique litanie des décomptes macabres venant de Syrie. Cent... Deux cent cinquante... Trois cent dix... Vingt dont onze enfants... Encore et toujours des morts et d'autres morts. 
Et deux NON pour signer la condamnation des prochains.

Cette semaine j'ai eu du nez. La scène se passe dans une boulangerie. Dehors il fait un froid d'au moins douze béries, deux fois six... J'ai une paire de gants à la main. Un tombe. Un type m'interpelle: "Vous avez laissé tomber un gant." Moi,  en souriant: "Avec ce froid, tant que c'est pas la main qui tombe..." Là, en me montrant au bout de son avant-bras droit une sorte de moignon d'où sort un seul pouce triomphant: "Oh! elle peut tomber, vous savez on vit bien quand même sans..."  
C'est en voyant le moignon que je me suis dit que j'avais eu le nez fin...
Ah on a bien ri tous les deux... Surtout lui!

Avec ça, je n'ai pas parlé du gel dans le tuyau d'évacuation de la machine à laver qui a fait verser toute l'eau d'une machine sur le sol du garage et le verglaçage  immédiat de toute cette eau répandue... Une patinoire dans le garage... C'est fait.  

Bref, une semaine comme les autres puisque désormais passée, finie, écoulée, racontée, rangée...

28 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Chaque fois que je reviens en ayant pris des photos, je décharge le contenu de la carte de mon APN dans l'ordinateur, en deux exemplaires sur deux disques différents dont un externe.
Et j'efface la carte.

Quant à la Dauphine, elle a bien failli être aussi ma première voiture. Mais c'était en 1976 et malgré son état exceptionnel et son faible kilométrage, c'est une 204 qui a gagné !

M. a dit…

:) :( Je ne sais lequel choisir... Z'en avez pas pris deux (des batteries, les gifles pleuvent en ce moment à ce que je vois) Ben oui, moi c'est ce mâtin qu'elle a pas voulu, on aurait pu faire le voyage au chaud mais voilà !

Chri a dit…

@Michel Merci bien de pointer TOUT ce que je ne fais pas!!!
@M: A deux sur la moto? Avec 2 batteries? A moins 12?
Bon courage pour votre aventure!

M. a dit…

Non que je n'aime pas : a) la moto, b)le froid, c) le mistral, d) le coup de la panne, mais tous ensemble c'est beaucoup !
J'ai par-contre 1)une fille qui n'utilise pas sa voiture en ce moment, 2)l'avantage d'être provençale donc proche (enfin je crois !)
Bon, tout ça me fait espérer que la voiture de secours voudra venir bosser avec moi demain ! On est dimanche aujourd'hui, j'aurais préféré vendredi !

Chri a dit…

@M Je vais finir le dimanche les doigts croisés!

clo a dit…

J'espere que la semaine prochaine vous sera plus souriante Mr Chris..
Il faut parfois savoir lâcher prise..
et laisser l'adversité nous jeter au visage son acide venin...apres ça se calme...c'est cyclique ..:)
Bonne fin de dimanche a vous..:)et merci pour votre presence..:)

Laurence a dit…

Moi, je trouve que Jean-René est tout à fait extraordinaire ! Comme j'aimerais pouvoir décrire les gens de manière aussi simple et complète !

Chri a dit…

@Clo Oui, oui, tout varie, vient et va et revient et s'en reva... Il suffit de faire dos rond.

@Laurence: Et tous ses portraits sont du même tonneau. Un tonneau en châtaigner des Cévennes! Des livres magnifiques! Un autre titre: Pour planter des arbres au jardin des autres...

Tilia a dit…

Toujours se dire que ça pourrait être pire. Votre capitaine Crochet a raison... Enfin, jusqu'à un certain point. Il y a des choses auxquelles on ne devrait pas s'habituer.
Bonne nouvelle semaine Chri, que le sort vous oublie et que la chance vous sourie... pour changer :)

Chri a dit…

@Tilia: Merci de vos voeux!

véronique a dit…

pour résumer Christian ... ce n'était pas votre semaine !
terrible l'appareil photo, terrible la machine qui fuit, l'eau qui gèle, terrible aussi votre périple en motocyclette !
je sais pas quoi dire là ...

Chri a dit…

@Véronique: Rien, il n'y a rien à en dire ce sont des semaines étranges où ça... merde! Mais comparées à celles que vivent d'autres gens ici ou là, finalement...

Slevtar a dit…

Le larfeuille l'autre jour, le mémoirographe maintenant, tu dois être suivi, oublie pas tes clefs sur la porte, il serait capable de te piquer la machine à laver.
Une dauphine ... rien que le nom, ça donnait envie de passer son permis.

Chri a dit…

@Slev Et encore, je passe sous silence la tentative de cambriolage... Un galet dans la baie vitrée qu'a pas pétée... Et le voisin qui élague dans son jardin qui au bruit vient regarder ce qui se passe... Le voleur qui cavale... Viv'ment l'printemps!

Chri a dit…

Je me ferais cambrioler mais les baies vitrées seront intactes...

Anonyme a dit…

Rester loin de la méfiance...heureux homme. Exactement eu le même problème de gel, le plombier, au vu de son tarif, ne pouvait pas venir de Velleron mais de votre douze bérie. au moins. Vivement le dégel, suis même pas sure que mes poissons vont survivre. Peuchères.
Portez vous bien, Monsieur.
lou

Chri a dit…

@Lou Merci à vous... Pour les tuyauteries gelées, j'attends le dégel. Une pensée pour vos poissons, j'espère qu'ils vont tenir le coup...

Nathalie a dit…

Quelle série ! A chaque nouvelle déconvenue je me suis dit "là c'est le pompon" mais non, il y en avait encore après, jusqu'à la tentative de cambriolage ratée qui n'a pas eu les honneurs du texte principal, seulement un entrefilet dans les commentaires. Dis Samuel, c'est quand que ça s'arrête ?

Pour les photos je dirai comme Michel, je mets tout de suite les images sur mon ordi et sur un disque dur externe et je vide mon APN mais je n'ai pas toujours un double de tout, j'avoue.
Pour le froid, je ne sors plus de chez moi sauf pour faire quelques photos rapides (très belle, la tienne de neige)
Pour la dauphine, passer en force entre deux bus, fallait oser. Heureusement que tu es encore là pour le raconter...

Pour l'aventure de la main qui tombe, il y fallait de la finesse en effet :)
Un point positif pourtantc: tu as donné l'occasion à ce monsieur de rappeler à tous qu'on peut vivre (bien) avec son handicap et ça c'est une leçon dont le bienfait peut être renouvelé régulièrement.

Quant à Gilbert Léautier, il faut être d'une qualité peu commune pour écrire un livre nommé "pour planter des arbres au jardin des autres". Ca donne envie de le lire, tout comme le portrait de Jean-René.

PS - je trouve que tu as des talents de cinéaste : j'ai adoré le film kirghize en noir et blanc.

Nathalie a dit…

Bon, et pour les massacres en Syrie on fait quoi? Ca devient insupportable d'être citoyen du monde en étant abreuvé de nouvelles de parties du monde sur lesquelles on n'a aucune prise.

Chri a dit…

@Nathalie: Pour la Dauphine, je n'y allais pas en force, ça passait... large... Je venais d'avoir mon permis... Et puis non!
Pour le reste, merci mais oui il y a des semaines pleines de merde. On en a tous des comme ça!!!
Pour la Syrie, et les gens qui meurent dehors insupportable est un bon mot.

Lautreje a dit…

je souris à vos péripéties,
je suis triste pour votre appareil photo,
je suis de tout coeur avec ceux qui dorment dehors ici
je suis horrifiée par la barbarie là-bas

ma première voiture, une fiat 850 que j'ai repeinte au pinceau en vert clair.

Chri a dit…

@Lautreje Chui content de vos sourires...

odile b. a dit…

Allez : d'ici la fin dela semaine, vous avez le temps de faire mieux !
Je vous la souhaite bonne !

Chri a dit…

@Odile: Chauffe eau gelée, robinet de salle de bain éclaté, cascade dans la salle de bain... ça compte?

Nathalie a dit…

Chauffe eau gelé, robinet de salle de bain éclaté, cascade dans la salle de bain... ça compte?
Euh.... oui, ça compte. Double, même.
Décidément la préparation du récit "fin de semaine. Neuf" s'annonce chargée. Aaaargh. Je comprends que le spectacle onirique des hippocampes sur les roues gelées de l'Isle ne suffise pas à te rendre le sourire. Moi je vis depuis une semaine en caleçon sous mon jean, trop froid pour vivre sans.

Vivement le dégel, que la cascade de la salle de bains puisse donner sa pleine mesure !

Chri a dit…

@Nathalie Velleron sous l'alizée, voilà ce qu'il faut! Ton hippocampe glaciaire est quand même très joli!

odile b. a dit…

D'ici lundi, on croise les doigts pour que cette fâcheuse semaine, alors enfin
"passée, finie, écoulée, racontée, rangée"... ne soit plus qu'un mauvais souvenir, fondu comme neige au soleil, et que le printemps soit de retour, avec les cailloux en fleurs et les p'tits zoiseaux dans ce Sud qu'on finirait par ne plus envier, à la lecture de vos péripéties...
Passez un bon week-end, les pieds devant le feu, avec une bonne vidéo de champs de lavande et de cigales émoustillées par le retour des 30° à l'ombre :)

Chri a dit…

@Odile: Puissent le Ciel, les Anges et tous ceux qui devraient y diriger quelques chose vous entendre!
Il semble bien que tout l'monde soit devenu sourdingue!
Les pierres se fendent encore... Douchalofroide est toujours une pénitence!

Publications les plus consultées