08 janvier 2012

Faim de semaine. (4).

Cette semaine, j'ai pesté contre l'ayatollah de la minceur (mais pas de celle de son portefeuille): Dukan et ses propositions si stupides... 
J'ai été très ému en commençant les premières phrases du dernier livre de Jean-Louis Fournier. Ça dit ça:

"Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 Novembre. C'est bien triste. Cette année, on n'ira pas faire les soldes ensemble. Sylvie est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. Elle ne voulait pas déranger, elle m'a dérangé au-delà de tout..."
Jean-Louis Fournier. Veuf. Chez Stock.

J'ai été amusé, touché, en regardant le film "Tous au Larzac" à propos de cette longue lutte contre l'extension d'un camp militaire dans la France des années 70. Mille neuf cent soixante et dix... Une autre ère... Dont il reste encore des survivants qui ont une si belle âme... Tannée par le soleil des Causses et la victoire. Des éleveurs de moutons contre des blindés! Ce n'était pas gagné d'avance...


J'ai aimé lire les premières phrases d'une histoire de bleu de Jean Michel Maulpoix. 
"Le regard bleu.
Nous connaissons par ouï dire l'existence de l'amour. Assis sur un rocher ou sous un parasol rouge, allongés dans le pré bourdonnant d'insectes, les deux mains sous la nuque, agenouillés dans la fraîcheur et l'obscurité d'une église, ou tassés sur une chaise en paille entre les quatre murs de la chambre, tête basse, les yeux fixés sur un rectangle de papier blanc, nous rêvons à des estuaires, des tumultes, des ressacs, des embellies et des marées. Nous écoutons monter en nous le chant inépuisable de la mer qui dans nos têtes afflue puis se retire, comme revient puis s'éloigne le curieux désir que nous avons du ciel, de l'amour, et de tout ce que nous ne pourrons jamais toucher des mains..."
Et de se dire: mais c'est très exactement ça! Jean Michel Maulpoix. Une histoire de bleu. Nrf poésie. Gallimard.

J'ai aimé regarder une émission de télévision. Une heure pleine d'émotions et d'histoires vraies. Pas racoleuse, toute en délicatesse, en murmures et en fébrilités. Un condensé d'histoires humaines filmé dans un lieu d'arrivées et de départs donc de séparations et de retrouvailles. C'est diffusé le samedi après-midi sur France2 à 14h40 et animé très subtilement par Pierre Méhu-Didier.


J'ai terminé et envoyé le portrait de "Lucie" écrite pour Swans de la mi-janvier. Le début ça fait:
"Elle habitait sur le trajet qu’ils empruntaient pour rentrer chez eux.
Alors, plusieurs fois par semaine, ils passaient la voir. L’embrasser. Parler un peu avec elle et voir si elle n’avait besoin de rien. Ils n’y venaient pas parce qu’ils étaient obligés, ils y venaient pour leur plaisir. Ce qu’elle ne voulait pouvait pas croire. Alors, toujours, à chaque fois, elle les mettait à la porte au bout d’une demi-heure en leur disant : « Allez, allez vous-en ! Vous avez d’autres choses à faire que venir perdre votre temps avec une vieille ! »
Et la fin, ça dit:
"Le porto descendu, ils l’embrassaient délicatement comme on dépose un baiser sur le doux d'un museau de cheval et lui disaient : On repasse demain, Lucie ! Alors, invariablement, elle répondait : « Mais non ne perdez pas votre temps avec une vieille, vous avez bien mieux à faire! »
Ils n’avaient pas mieux à faire.
On ne peut pas avoir mieux à faire que ça. Jamais."




J'ai, un matin, admiré pendant un long moment le village de Bonnieux dans le Lubéron, émerger lentement des brumes hivernales...




Bref, une semaine comme toutes les autres, puisque désormais finie, passée, écoulée, rangée...

9 commentaires:

véronique a dit…

j'ai lu "veuf" et j'ai aimé bien sûr, j'ai ri !
pas vu "tous au larzac" mais vu " le Havre" courrez y.. Chaque plan est un pur délice de couleurs !
je regarderai france 2 samedi prochain à 14h40
et lirai la fin du portrait de Lucie mi janvier !
j'admire aussi Bonnieux émerger de la brume, ce point de vue est toujours magnifique..
une belle semaine en somme

Chri a dit…

@Véronique Une semaine comme... les autres. Vécue.
Vous devriez aimer Hello Goodbye. Un aéroport des gens qui arrivent et d'autres qui partent!!!

clo a dit…

Hello...
Une bien belle semaine Mr Chri...
Vous me direz si la suite du "Regard bleu " est aussi pleine de belles promesses que ces quelques phrases qui ont resonnées en moi avec delice...
J'ai aimé ce moment tendre avec Lucie...je vis cela chaque fois que je quitte ma jolie maman..ça m'a emue..
Je ne connais pas Bonnieux ,mais j'ai un faible pour ces echarpes de brumes hivernales..les beautés de saisons..
Goodbye Mr Chris ...que cette semaine soit aussi riche que la precedente..je vous souhaite une bien belle journée..:)

Slevtar a dit…

Vivement mi janvier et le portrait de Lucie.

slev

Chri a dit…

@Clo Merci! Envie d'écrire: A vos souhaits!
@Slev Bises à vous.

Laurence a dit…

Bonsoir !

J'arrive donc directement de mon blog après que tu sois passé par le blog de Véronique qui elle même passe par le blog de ... Bref, un grand merci pour ton passage par chez moi :) Maintenant il me reste à explorer ton chez toi et j'ai l'impression que je vais avoir du boulot ! Mais ça sera agréable je pense, il y a une chouette musique pour accompagner ma lecture :)))

odile b. a dit…

Le plein de lecture, du côté de chez Swans. Chic, alors ! Merci, Chriscot !
Mais le calendrier semble s'être bloqué à 2011 : je n'y ai pas encore rencontré "Lucie"...
Pourtant, je la reconnais... je l'ai croisée bien des fois déjà, elle et bien d'autres, et l'ai accompagnée de près, de très près, le cœur battant et déchiré... Elle s'appelait "Anna"...
Chez Ch. Bobin ("La présence pure")

odile b. a dit…

PS
Pour leurs combats, leurs invectives et leurs tirs légendaires, ceux de Bonnieux et Lacoste ne devaient pas, à l'époque, connaître cet épais brouillard !...

PPS
Avec ce temps doux, les fleurs de cerisiers sur Bonnieux risquent bien d'être précoces et peut-être, hélas, ratiboisées par de méchantes gelées tardives... :(

Chri a dit…

@Laurence Bonsoir à vous et bienvenue ici!

@Odile: Chacun de vos passages est un joli plaisir! Merci! Merci.

Publications les plus consultées