17 juillet 2012

Un fond mauvais.


Au fond du fond, au noir du puits, je suis un mauvais, un vrai mauvais. 
J’ai toujours sur moi un flacon d’alcool à cent dix pour jeter sur les genoux rougis du petit écorché qui chouine. Je vide les flaques sous les bottes des  merdeux qui galopent en riant, pour la poilade. J’agrandis les marches des escaliers qu’ils escaladent pour la marrade. Je leur apprends des tables bancales qu’ils soient nuls en calculs, je leur dis que, plus tard la vie est belle,  pour la surprise! Je fais des trous dans leurs pulls…
J’aime quand le chat saute sur le dos du rouge gorge tout neuf.
J’aime encore plus quand l’oiseau décolle et que le greffier reste là comme un con son sandwich envolé. Comme animal, j’aime que les crocodiles parce qu’ils bouffent des jambes et qu' ils pleurent tout leur saoul. A la rigueur, j'aime aussi les puces, les tiques et moustiques, les guêpes et les taons qui font de jolies cloques sur les peaux des enfants.
J’adore, pour leur piquer les places, faire des croches pattes aux vieux dans les files d’attente, j’aime bien mieux si par ma faute ils s’affalent de tout leur long. Alors, je…  les regarde allongés par terre, sans bouger pour les aider. Qui me relèvera quand viendra mon tour?
Dans la vie y a rien que j'aime tant que détester, j'aime haïr faire la gueule et pas sourire sauf peut-être dire du mal des autres et mieux, en penser.
Quand on me propose de l'aide, je dis que je n'en ai pas besoin, il ferait beau voir que je doive remercier quelqu'un.
Dans la rue, je m'amuse quand les gens, hors d’eux, s’engueulent pour une place de parking ou une éraflure de rien. Je ne me balade jamais sans ma petite fiole d’huile ni un soufflet au cas où les braises s’éteignent. Et je m'en sers, j’en ajoute à chaque fois qu'il est besoin. Parfois, comme un bonbon, une récompense, j’ai droit d’assister à la première beigne. Mais c’est très rare, quoiqu'on pense, on ne bat les gamins qu'à la maison entre soi et la cave. C'est le B.A. baffe!
Des voitures, je préfère rayer les rayures, des vélos dégonfler les pneus de rechange, en tordre les rayons, mettre des punaises sur les selles, desserrer les guidons, piquer les pompes et les bidons.
Bien sur, que j’arrache la nuit les fleurs du voisin. Il faut entretenir le vilain  voisinage ! Et, oui, j’ajoute des épines aux roses et des piques aux oursins.
Je kiffe de mettre la musique à tue-tête quand on arrive près d’un hôpital, je me fous pas mal du panneau silence. Est-ce que j'ai la mauvaise idée d'être malade, moi ?
Quand je mange au restaurant, je me réjouis de leur dire que c’est pas bon, que le vin est trop rouge et que l’eau a un goût, que la viande est mal cuite ou le poisson plein d’arêtes, que l'addition est salée, le café fade et le serveur pas soigné.
 Au ciné, j’ajoute de la javel dans les films à l’eau de rose. Dans un polar, c'est plus fort que moi je suis toujours du côté de l'assassin, je défends toujours le puissant contre la veuve et l'orphelin.
Je fais semblant d’être sourd quand on me demande un renseignement, je dis que je ne suis pas d’ici dès que je sors de chez moi ou bien si je suis d’humeur badine je les envoie promener à l’autre bout de la ville.
Je pense toujours le contraire de ce que dit celui qui me parle, c’est une gymnastique mais je m’entraîne avec Constance qu'est pas non plus une fille facile. Je ne souris jamais à celui qui m’en envoie un. Je ne dis bonjour à personne, à peine au-revoir, jamais merci, on n’a pas été mal élevé ensemble.
Je fais comme si je comprenais toujours tout alors que je ne pige jamais rien. Pour que mon bonheur soit parfait il ne me suffit pas d'être heureux, encore faut-il que les autres aient du malheur. 
Du reste, même si je commence par moi, je ne les aime pas, les autres, ceux d’ailleurs, les étrangers, qu’ils soient de la rue derrière ou de la maison d’à côté. Et puis, c’est une évidence, les autres ne sont décidément pas comme moi. 
Ben quoi ? Vous êtes surpris? Il n’y a rien d’exceptionnel après tout,  je ne suis qu’un être humain. 

Au fond du fond, j’ai un très mauvais fond.
En vrai de vrai, je suis plutôt vilain bougre
Je suis une teigne, un méchant profond,
Tant qu'il y a même pas de rime en ougre.

J’ai beau dire, j’ai beau penser, j’ai beau faire
C’est dans ma nature, dans mes hemisphères
Je suis une crapule, un vaurien, un sale bonhomme
Je n'aime ni les chiens, ni les chats, ni les hommes. 


Je hais les douceurs les bises et les calins,
Tous ces mamours je ne saisis pas bien.
Je fuis la mièvrerie, les gentillesses,
J’aime quand ça mord le gras des fesses.

J’en ai plus que soupé de l’Amour Universel
Je suis à l'affut des plaies à remplir de sel,
Il faut que ça pleure, que ça crie, que ça s’affole
Qu’il y ait du manque de chance, du pas de bol.


J’en ai ma claque de ces torrents de miel
De tout ce sucre qui dégouline en sirupant
Ce que j’aime c’est l'amer, la bile, le fiel,
La méchanceté avec des bouts de rage dedans.


Plein le dos de la bonté, la tempérance
Charité bien ordonnée ? Ne rien donner !
Assez de la bonté, de la bienveillance
C’est aux poings qu’il faut tout régler.

De la baston, qu’il pleuve des coups
Des bourres pifs, des bleus partout
Des mandales, des jets de lances,
Plus de mie! Que les gnons mènent la danse !





26 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Que je sache, il n'y a pas de rime en "ougre" :(
Il faut rimer dans une césure.
Ex. :
...à genoux gre-
Lottant...

(Une spécialité de Gainsbourg.)

Chri a dit…

@ Michel J'aime pas Gainsbourg!

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Bon, alors, vire Gainsbourg de ta playlist.

Brigitte a dit…

Et tout cela ne te fatigue pas ???
Ha ha ha ...

Tilia a dit…

Ce méchant là, c'est rien qu'un pov' type.
Suis contente de voir que je ne suis pas la seule à détester Gainsbourg :))

Chri a dit…

@ Tilia Heu moi, c'est pour rire!

M a dit…

Je vois que le dentiste ne s'est pas trompé de dent...

Chri a dit…

@ M je me demande même si elle ne me les a pas toutes enlevées...

M a dit…

Ne reste t-il pas que celle ... contre ?

Anonyme a dit…

pour info, y'a "hougre" dans le larousse encyclopédique, antique forme de la hourque, et "lougre" un autre bateau que j'ai trouvé dans le tlf...
t'as plus qu'à te remettre au boulot sérieusement plutôt que de prétendre qu'y a pas de rime en ougre !
bon, sinon, c'est plutôt convaincant, dans le genre polétique.
Marie.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Hougre et lougre : va les placer dans un texte ! Personne ne comprendra...
:D)
C'est toi Marie G. ?

Chri a dit…

@ Marie Convaincant? C'est tout? Ben mince! Avec tout ce mal qu'on se donne!
Confiture aux sangliers, oui!

Anonyme a dit…

@avignon, non moi c'est marie R et je tiens le pari

Pas de bougres dans mon hougre
que des matelots dans mon bateau

et voilà !
Marie

Anonyme a dit…

@christian : traite moi de truie tant que t'y es...

Chri a dit…

@ Marie Un Sanglier c'est noble, fier, puissant, pour tout dire ardennais!

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Bravo Marie !

Chri a dit…

Et la "dougre" qui est une pièce d'eau plus petite qu'un étang mais plus gros qu'une flaque de la profondeur d'un genou d'homme à pied? On en fait quoi de la dougre?

Chri a dit…

Et la canougre qui en provençal désigne la partie principale de la cannisse?

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

La dougre, bordée de canougres, on y fait naviguer des hougres et des lougres !

Chri a dit…

@ Michel Et voilà le travail! Bravo!

Slevtar a dit…

Ca fait du bien de temps en temps
avec ou sans ougre à la rime,
de leur montrer à coups de dents
que son beau coeur n'est pas d'la frime.

Chri a dit…

@ Slev Oulalah oui ça fait du bien! Comme un furoncle qu'on vide!

Brigitte a dit…

Très poétique l'image du furoncle !!!

Chri a dit…

@ Brigitte N'est ce pas? Il ne faut pas détonner, non plus!

Nathalie a dit…

Fougre, l'atmosphère est lourde ici mais tes lecteurs ont la rime inspirée.

On l'aimerait presque, ton pas aimable, tellement qu'il dit bien sa haine.

Chri a dit…

@ Nathalie Je ne le sens pas vraiment haineux! Je crois qu'il se fait plaisir à exagérer!

Publications les plus consultées