20 juillet 2012

Un namour éclair.


Il mangeait de la viande rouge, elle était végétarienne.
Ils se rencontrirent un beau jour de Mai ou bien de la toute fin  du mois de Juin. Le quinze ou bien le vingt.
 Il ne savait plus exactement. Elle oui. Même l’heure. Et comment elle était habillée et ce qu’elle avait mangé la veille. Les filles se rappellent de ce genre de détail là. Pas les gars. Les gars ne se souviennent de rien. Ils ont oublié. Oui, mais pas elles. Elles se souviennent de tout. C’est ce qui parfois fait souci. Tu ne peux pas dire de bêtise. Quand tu es un gars. Les disputes de deux amoureuses, entre elles, je veux dire, ce doit être quelque chose. Avec tous les souvenirs bien présents. Et quand tu as dit ça j’ai fait ça et quand tu as fait ça j’ai dit ça… Et je me rappelle très très bien de comment tu m'as regardée à ce moment là... Tout bien précis sans avoir pris des notes et sans jamais se tromper… Ah oui, vraiment les disputes d'un couple de deux amoureuses ce doit être épuisant...
Mais là n’est pas la question.
 Ils s’étaient retrouvés là,  pile dans la  même rue, et pourtant la ville en avait des centaines, des milliers même puisque c’était une grande ville, genre la capitale d’un immense pays, chacun voguant vers son destin. Je sais bien qu’on ne navigue pas dans une rue, je ne suis pas tout à fait bête, on appelle ça une image si vous voulez savoir. Ils marchaient sur les trottoirs comme souvent. Oui, vous pouvez essayer de marcher dans le milieu d’une rue mais vous n’irez pas bien loin. Sur les trottoirs, le piéton lambda est quand même plus en sécurité. Elle, montait au Nord vers la Gare du Nord, lui allait au Sud vers la Gare du Sud. C’est dire s’ils ne devaient pas se croiser. C'est dire si ce jour là le destin s'est plié en quatre à s'en écarteler les vertèbres!
Dans la foule bruyante, ils s'aperçurent, se regardirent, se plurent et tombirent raides amoureux l'un de l'autre. Ils jurirent de ne plus jamais manger ensemble que de la joue de lotte, des fesses de sole et des queues de blette. Oui, très vite elle l'a convaincu, les femmes savent faire ça,  convaincre très vite, de ne plus jamais manger des animaux terrestres morts. C’est dire s’ils sont devenus intimes. C'est dire comme il a renoncé à certaines choses, lui.
Cependant comme ils n’étaient pas bornés, ils s’autorisèrent, les jours de fête à battre quelques omelettes à l’oseille. Les œufs n’étant pas encore tout à fait des poules. Pour l’oseille, il fut facile de se mettre d’accord ce n’est pas un animal mais une plante aromatique qu'on associe souvent au saumon.  On peut l'associer à son banquier mais par le plus souvent par le manque.
Ils s’aimirent de plus en plus fort. Ensemble, ils eurent deux enfants ou bien cinq et vivèrent heureux jusqu'à la dernière arête de leurs derniers  jours...

Enfin, c’est ce qu’ils se promettirent dans le fond de leurs têtes. Du moins, c’est ce qu’ils auraient bien aimé qu’il se passât. Ils savaient quand même que ce serait dur à réaliser, ils n’étaient pas tout à fait dingues non plus disons qu’ils avaient envie, à ce moment là , de croire très fort à ces fariboles là.
Mais quand on a un peu vécu, on sait tous, tous les un peu vieux, je veux dire, qu’entre les promesses et les évènements il y a souvent des océans. Et pas trop des pacifiques !
En fait, leur histoire a très vite capoté pour une belle bêtise.
Il voulait habiter dans le sud et elle dans le nord. Rappelez vous les gares du début...
Hé bien, figurez vous qu'avant le départ, juste avant de monter dans le train de la vie (ça c'est envoyé) ils n’ont pas été fichus de s’accorder là dessus, aucun ne voulant vivre au milieu. Au centre, au coeur, entre les deux.
Alors, ensemble, ils ont dit puisque c’est ainsi, arrêtons là avant que ça commence c’est, aussi, une belle manière de ne pas s'embrouiller.
Et ils se séparirent, mais sans se blesser.

En voilà deux pour qui ce fut simple puisqu'ils n’ont pas eu à composer avec leur passé.



13 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

C'est un beau roman
C'est une belle histoire
C'est une romance d'aujourd'hui...

:D)

Slevtar a dit…

- Tu vis seul ?
- Oui.
- Comment ça se fait ?
- A la première engueulade, je me casse.
- Ah moi aussi là dessus je suis sans concession !
- Bon alors Tchao.

Chri a dit…

Slev C'est l'genre oui!
Hey vous, bientôt les gondoles?

M a dit…

Ou comment ne pas remplir d'eau de rose le flacon du voyageur au coeur léger.
Permetassez moi de vous féliciter mon pitit (puisqu'on est entre grands) ! Vos nouvelles sont rafraichissantes !
Et puisque la playlist distribue généreusement las Hermanas Caronni, j'enrage de bosser le 08 aout !

Chri a dit…

@M Merci M ça me fait bien plaisir de rafraîchir par ces temps!
Comme je vous comprends, d'enrager... A cette date, je serai dans le sud du Nord.

Tilia a dit…

Il y a toujours un problème avec les souvenirs.
Le passé n'est pas si simple qu'il en a l'air,
chacun s'en souvient à sa manière.
C'est pareil avec les latitudes,
il y a les inconditionnels du Sud
et les impératifs qui vous obligent à vivre dans le Nord.
Les gens de l'Est détestent être à l'ouest
et ceux de l'Ouest n'aiment pas lâcher du lest.
Décidément le monde est plus qu'imparfait !

Chri a dit…

@ Tilia Bravo pour votre commentaire!
La Creuse! La Creuse il n'y a que ça de vrai!

Christine a dit…

Quand j'pense que je dispute mes pov'zélèves avec leur passé simple fantaisiste et que toi, toi, toi tu les fais passer comme une lettre à la poste! J'ai pas l'air idiote à les enguirlander... et à remuer le passé, pas toujours simple!

L'axe Nord/Sud reste cependant un os...

Chri a dit…

@ Christine Je suis d'accord! A l'oreille ça passe très bien! Va savoir pourquoi!

Brigitte a dit…

Ahhhh qui parle de la Creuse??? j'y ai de super souvenirs ...
Oui tu nous racontes une belle histoire c'est frais avec un souffle de rêve ...
Par contre elle se termine une ti peu avant d'avoir commencé .Moi elle dure depuis plus de 30 ans maintenant, ben oui j'le dis !!!
Allez concocte nous un chouette billet pour la semaine 32
Et bises amicales du jour

Chri a dit…

@ Brigitte Trente? Comme deux fois quinze? La vache! Chapeau bas!

Brigitte a dit…

Eh oui et si tu veux tout savoir? enfin presque ,cela fait exactement 2 fois 17 1/2 !!!
Si si j'te jure !!!
A plus

Chri a dit…

@ Brigite Toutes mes félicitations à lui ou à elle, en tous les cas!

Publications les plus consultées