13 septembre 2012

Les forces neuves.

Pour le thème des Impromptus littéraires de la semaine, il fallait aller chercher des forces neuves. J'y suis allé.


En zone urbaine, proche banlieue de ville, capitale de territoire Sud, sur le palier de sortie, il lance à la cantonade dans la loge écrasée de soleils.

___ Bon, cette fois, j’y vais !
___ Quoi ? Mais tu n’es pas déjà parti ?
___ Ben non puisque je suis encore là !
___ Ne fais pas ton malin, je le vois bien que tu es là mais il y a une demi-heure que tu as dit que tu partais, alors je suis étonnée de t’entendre dire encore j’y vais. Je pensais que tu revenais, moi. J’allais te demander de m’aider à faire un truc que je ne peux faire seule, tu sais qu'il me manque l'appli entretien d'éolienne, du reste, si un jour te venait l'idée de me la télécharger...  Mais comme tu repars, enfin plutôt comme tu pars, tu le feras en rentrant ce truc que je voudrais que tu m’aides à faire.
___ C’était quoi ?
___ Tu verras ça au retour, je ne vais pas te l’expliquer deux fois. Sois gentil avec moi, épargne-moi de perdre de l’énergie et du temps. Avec cette chaleur, économise mes forces, sinon je suis obligée de me mettre en charge toutes les trois heures.
___ Oui, mais cette fois, c’est sûr, je pars, j’y vais, là, sur le champ, à l’instant précis si j’arrive à remettre la main sur la carte mère du module.
Tu ne saurais pas où elle est, par hasard ?
___ Si tu rangeais un peu tes affaires, pour une fois ! Je l’ai mise dans le tiroir de l’entrée, elles n’étaient pas à leur place ! Dis, tu sais que je dois te rappeler que tu es  interdit de pilotage dans la ceinture d’astéroïdes ? Tu n'as toujours pas réparé le feu arrière? Tu t’en souviens de ça, ou pas ? Et tu penses aller où, déjà ?
Excédé, en sourdine dans sa barbe:
___ Un de ces quatre, çui là, je vais le débrancher, commence à me fatiguer... 
Puis plus fort:
___ Je te l’ai déjà dit, ces fortes chaleurs poussiéreuses me minent, je suis naze, crevé, cassé, à bout, épuisé, défait, rincé, poncé.  Je fais juste un saut à l’hyper Planet chercher des forces neuves. J’ai reçu une alerte, ils  ont réceptionné un arrivage flambant hier soir, venu droit de la toute nouvelle colonie d’exploitation minière de Cérès.
___ Ah oui ! C’est sûr, bien sûr… J’avais oublié, je suis distraite, si distraite. Je ne suis qu’une pauvre D 48! Et en plus, ancienne version. Dis, s’il te plait, puisque tu vas là-bas, penses-tu que tu puisses ne pas oublier de nous ramener une baguette? Bien blanche? Mais si, tu sais bien, Chou, du pain en long…


6 commentaires:

Tilia a dit…

Sympa ! comme R2D2 & C-3PO dans leur inoubliable épopée, une aventure roborative. Mordue, je suis :)

Chri a dit…

@ Tilia Bien content!

M a dit…

Ah ben oui, mais non ! Enfin si ; mais ça prend une autre dimension là !!! Je vais vous décerner la couronne du Roi des Pirouettes à la fin.

Chri a dit…

@ M quitte à aller faire un tour en planète, j'y suis allé pour de bon! Mais bien blanche!

véronique a dit…

les forces neuves seraient elles "aussi" planquées dans la farine ?

(j'adore la chute de votre histoire ! je m'attendais à beaucoup mais pas à çà :o) .... )

Chri a dit…

@ Véronique Chui ben content que ça vous amuse Véronique! C'est le but!

Publications les plus consultées