22 septembre 2013

Parfois, je me demande...


Certains soirs de mauvaise mine je me demande ce que, dans une vie antérieure, j’ai bien pu faire pour avoir mérité d’être aussi con.
Oh je me rassure assez vite, je ne me le demande pas très longtemps non plus, puisque je suis… con.
C’est, finalement assez confortable comme état aussi ! Nous les cons nous souffrons très peu ou alors ça ne dure pas. Et puis, dans tout ce qui se passe, peu nous atteint. Nous ressentons des choses, nous ne sommes quand même pas insensibles, mais nous les oublions vite vite pour nous en  réjouir ou peiner d’autres, puisque nous sommes cons.
Nos tristesses, nos chagrins ne durent pas trop, nous passons à la suite, un nuage chasse l’autre, après la pluie, le va-t-en…
Mieux vaut être heureux que malheureux, n'est-ce-pas?
Bien sûr, nous oublions d’apprendre puisque nous sommes cons.
En revanche, nos ressentiments, nos aigreurs s’incrustent et nous endurcissent le cœur, nous finissons souvent par ne plus pouvoir aimer personne, pas même nous quels cons !
En toute situation, nous allons au plus facile, au plus droit de la ligne au moins contraignant, la vérité nous est docile puisqu’elle s’offre à nous en un instant. Elle est toujours là : c’est l’évidence, le bon sens, elle coule de source, elle est toujours claire et sans nuances… Pas de flou, pas de vague… En parlant de ça, la seule qu’on apprécie elle serait marine… Parce qu’elle nous dit qu’on pense…Tout bas, mais on pense…
Oui, j’aime l’ordre, aussi : il fait bon ménage avec la simplicité. Il faut que les choses soient bien rangées. C’est comme ça, il y a le supérieur et l’inférieur, le petit et le grand, le beau et le moche, l’homme et la femme etc etc. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place et tout sera bien calé.
On n’y peut rien C’est la vie qui veut ça.
Le monde pour nous est une frontière : On est d’un côté OU de l’autre et voilà tout. N’allons pas chercher misère à quatorze heures laissons ça à tous les autres cons.
Pour ce qui est des autres, là encore c’est assez simple : On ne les aime pas trop. Enfin on a des préférences. Si je détaille, je me dis quand même que je préfère mon berger bien qu’il soit allemand à mon épicier turc mais si j’ai besoin d’un litre de lait, je vais plutôt aller chez mon épicier qui n’est pas comme tous les autres turcs.
En écrivant ceci, je ne juge pas, je ne condamne personne, je constate un poing c’est tout. Et je suis d’accord avec moi. C’est ce qui compte, au front.
Et c’est vraiment tout, il n’y a rien derrière, pas de digression, pas de lien à faire, ni d’exemple à ne pas suivre puisque je suis…

Vous êtes gentils de me dire : Mais non, mais non tu te fais du mal, tu ne l’es pas vraiment… Tu es juste un peu en colère, tu te sens un peu perdu, demain te fiche la trouille, en vrai tu es un gentil… Oui, d'accord, peut-être, mais moi je le sais que je le suis pas trop gentil... Au fond, faut quand même pas trop  m'emmerder, si on me cherche on me trouve, puisque personne ne le fait, je le fais moi-même... Je me connais bien plus que vous autres! Je me supporte! 
Et, figurez vous que je n’en démordrais pas.  Qu’est ce que vous croyez je ne suis pas non plus du genre à changer d’avis… Et puis, je le vois bien, on est de plus en plus nombreux à penser ça. Il doit bien y avoir une raison, non?
Qu'on le veuille ou non, c'est comme ça et pas autrement….
Pourquoi changer quoi ?


21 commentaires:

Anonyme a dit…

choix musicaux superbes
:-)
C

Chri a dit…

Merci... C.

M a dit…

Pendant que tu publiais ce texte, j'avais ça sous les yeux : http://www.flickr.com/photos/99733318@N07/9872637014/
Je me demandais où Camille nous mènerait ...

Chri a dit…

@ M Malheureusement le lien est inefficace... J'aimerais bien voir...
Merci M!

Chri a dit…

Les totems pour tout dire :-)

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Bois un bon coup, ça te passera !

:D)

Tilia a dit…

La mère des cons n'est pas morte et celui qui inventera la pilule pour cette matrone là sera ovationné comme plus grand bienfaiteur de l'humanité de tous les temps.
Ceci dit, il doit être possible de ne pas tout accepter (trop bon trop con) sans tomber dans la connerie. Malheureusement, c'est en train de devenir de plus en plus difficile...

Chri a dit…

@ Michel J'ai peur que ça empire, non?
@ Oula Tilia, je ne vais pas me fâcher avec les mères, en plus!

Anonyme a dit…

Là, t'as gagné une invitation à dîner!
Marie

Chri a dit…

@ Marie Oui!!! Super Merci! Avec plaisir, mais pas le Rabollet steuplait..., ni une spécialité savoyarde... Genre raclette à fondue... J'ai une dispense médicale...

Brigitte a dit…

Attention 'il" va finir par en être le roi !!!et manquerait plus que ça. J'suis d'accord faut boire une p'tit coup .
Bonne semaine

Anonyme a dit…

C'est lui qui est con,pas toi !



Mamie

Chri a dit…

@ Mamie Lui, moi... On peut être le même parfois...

Anonyme a dit…

Oui, on a tous quelque chose en nous de la connerie. Mais on ne va pas se flageller quand même! D'autant qu'il y a d'autres défauts que la connerie : la lâcheté, la perfidie, la fainéantise, l'avarice, la cupidité, la ladrerie, la perversité etc...Pourquoi toujours faire de l'intelligence la reine des facultés alors qu'au quotidien ce n'est pas la préférée?! Je sais, il y a des limites! Mais combien de femmes trouvent un bonheur convenable avec un bon gros con et combien d'hommes préfèrent une conne, couverte de qualités par ailleurs, hein? Je te le demande ?!
Et puis on le met où le curseur ? Tu sais, t'es con parfois :)

Mamie

Chri a dit…

@ Mamie Qu'est-ce-que je disais?

*Terre indienne* a dit…

J'adore Mamie,
et ce texte aussi,
suis-je un peu conne?

Anonyme a dit…

Et Camille va si bien avec le rythme de votre texte.; ;)))

C

Chri a dit…

@ Terre indienne: Merci à vous

Chri a dit…

@ Terre indienne:

PS Mais non, mais non....

Laurence a dit…

Chri ... je crois bien que je suis une conne moi aussi, surtout quand je suis de mauvais poil ...

Chri a dit…

@ Laurence Ah non pas vous non plus!!!

Publications les plus consultées