29 septembre 2013

La chanson de Romain.

PETIT POEME DE SAISON...


Ô... J'aimerais tant qu’on se souvienne

De cette chanson qui était ancienne,
Qui parlait, je crois, de mauvais temps,
De feuilles mortes faisant des tas chiants

Trempés par la flotte en rideau qui coule
Dans les jardins désormais détrempés.
Et les manches des rateaux, des ampoules
Aux mains de qui va devoir les ramasser.

Pouvaient donc pas rester collées sur l'arbre,
Au lieu de nous obliger à, ainsi ratisser ?
Pouvaient donc pas rester de marbre,
Au lieu, de, si bêtement, dégringoler ?

Les mortes feuilles font juste leurs malines
A se mettre en bans serrés  sur les pelouses
Comme le beurre s’étend sur les tartines,
Ou le soupçon s'insinue dans les jalouses.

Mais le pire du pire, ce sont ces souffleuses,
Qui font, aux quatre coins, un barouf d'enfer,
En poussant au cul les pauvres tombeuses,
Qui finissent de planer comme ça dans l’air.

Heureusement, les feuilles jetées à terre
Inspirent de magnifiques et grandes chansons
Dont on sifflote longtemps, gentiment l’air
En ratissant le devant nos paillassons,

Alors, en nos souvenirs brumeux, reviennent
Celles de Gainsbourg, puis de Prévert et Kosma
Je dis ici qu’il serait bon qu'on se souvienne
De la très belle, que Romain Didier écriva...




20 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Didier Romain ? Romain Didier ?
On connaît pas la chanson...

Mon arbre me dit :
« Nous, on persiste... »
C'est un signe.

Chri a dit…

@ Michel La chanson est à droite sur deezer.

M a dit…

C'est malin, j'ai des frissons partout !
Qu'il écriva et que tu commates encore longtemps des textes avec le sourire en filigrane, même si le soleil devient fainéant, c'est réjouissant !

Chri a dit…

@ M Les frissons c'est le frais de la pluie et les rouges qui s'amènent...

M a dit…

Pas du tout, c'est Romain Didier... ! Je rêve du moment où j'apprendrai qu'il passe dans le coin avec Jamait et Guidoni...

Chri a dit…

@ Il a passé huit jours à Velleron cet été... Et chantent les 9 et 10 0ctobre à L'Alhambra à Paris...

*Terre indienne* a dit…

Merci pour cet instant musical et poétique avec vos mots. Est-ce du lard ou du cochon,l'aimez-vous ou pas... (?) en tous les cas, celle de Gainsbourg, je la chante presque tous les jours. Et celle de Romain Didier, je ne la connaissais pas. I like! Me gusta tambien! Bonne nuit, bonne journée, c'est selon.

Anonyme a dit…

Romain didier, c'est un nom de footballeur ça non ?
Marie

Chri a dit…

@ Terre Indienne Content que vous l'aimiez aussi celle de Romain et moi, l'automne ça dépend des jours...
Belle journée à vous.

@ Marie Mais bien sur...

Chri a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=dsC438HAKAg

M a dit…

Non ?? !!! Concert gratuit ? Maudite sois-je...

Brigitte a dit…

J'aime cette beaucoup saison
sauf les feuilles sur le paillasson
Couleur d'or ou de rubis
Elles feront un beau tapis ...
Mais voilà elles annoncent le froid
Et moi ça j'aime pas !!!
Bonne semaine

Chri a dit…

@ M Nan nan des vacances!

@ Brigitte Votre est très bon commentaire de poème aussi joli bien. Moi non plus.

Laurence a dit…

J'ai le même à la maison, j'ai le même à la maison !!!! :) :D

Anonyme a dit…

Il chute en tourbillonnant doucement, ce petit poème! Une caresse d'automne...et la voix de Romain hum hum !

Mamie

Tilia a dit…

À l'appel de l'automne, les feuilles mortes se ramassent une pelle et les amants s'en roulent une :)

Pour ce qui est de la chanson de Prévert et Kosma, c'est cette interprétation là que je préfère entre toutes.

Sincère compassion, Chri, le râteau c'était cent fois mieux que la souffleuse !

Il est bien de saison votre petit poème de saison et il est bien écrit, Chri. La photo est superbement flamboyante !

véronique a dit…

si votre objectif était de me dégouter de l'automne ... et bien c'est loupé chriscot !

amichel a dit…

essai d'étymologie fictive :


Je m'suis ramassé une pelle
en glissant sur les feuilles mortes
depuis je les ramasse
avec ma pelle (cf:le Littré boiteux)

odile b. a dit…

Un cerisier en feu qu'on aimerait voir rester longtemps comme ça, dans cette parure !
Le jardinier de Sempé, lui, ne se précipite pas pour ratisser, balayer les feuilles mortes dès qu'elles commencent à tomber... il est là, au pied de l'arbre, le râteau et la pelle à la main, les yeux tournés vers LA dernière feuille de l'arbre, attachée tout en haut de la plus haute branche, pour intervenir une bonne fois... :D
Pourvu que cet automne soit long et beau en couleurs ! Comme chaque année, je guette le moment favori pour aller passer la journée, me rincer l'œil aux couleurs du Parc Oriental de Maulévrier. Ça se passe, en général, début novembre, une fois les cerisiers finis, quand les cyprès chauves, les érables sont "au Top". Mais la nature a parfois ses caprices... et certaines années, à cause d'une seule journée humide ou venteuse, c'est l'extinction brutale et totale des feux...
J'ouvre l'œil et le bon --ÔvÔ--
Les esprits chagrins peuvent faire les fins becs et bouder le romantisme du spectacle de l'automne... Chaque année, je m'en régale.
Je vous souhaite une somptueuse arrière-saison !

Clic sur :
www.parc-oriental.com/
http://www.parc-oriental.com/le-parc/le-parc-en-images/

Chri a dit…

@ Mamie, Laurence, M, Odile, Véronique, une panne d'internet pendant quatre jours (un siècle) m'a empêchée de lire vos commentaires...
Je reviens à peine du 19ème siècle et je me réjouis... de vous lire à nouveau.
Amitiés.

Publications les plus consultées