25 décembre 2011

Fin de semaine 3.

Cette semaine, je suis allé voir à reculons (les adaptations au cinéma de livres aimés sont la plupart du temps délicates)  Des vents contraires d'Olivier Adam que j'avais beaucoup aimé. J'ai aimé le film bien qu'il m'ait manqué un paysage, la Bretagne.  A défaut de la dernière image, je vous en propose la dernière phrase:
Dehors, le ciel se découpait en larges bandes contradictoires: des litres de lumière dorée se déversaient sur la cour, par l'Ouest les nuages noirs et violets déferlaient à toute vitesse, bientôt la pluie allait s'abattre sur les maisons au coude à coude, frottées les une aux autres, serrées en retrait de la mer, poussées à l'eau par le pays tout entier, suspendues juste au-dessus, en lisière, marginales et fragiles, menacées mais debout.
Un peu comme nous, quoi. Menacés mais debouts.

Je me suis amusé en mettant côte à côte deux images une de Nicolas de Staël (mon préféré peintre que j'ai):
Le parc de Sceaux...

Et une que j'ai faite un jour dans les carrières des Baux de Provence...

Je me suis aussi amusé benoitement en faisant le constat  qu'avec une image tout dépend du point de vue... Ainsi ce chêne imposant, majestueux, solitaire, cadré à la verticale:


Hé bien sa glorieuse solitude en prend un sacré coup si on le cadre à l'horizontale...


Je me suis dit: Nous sommes tous des De Fontenay, puisque comme elle nous n'avons pas digéré la dinde...
J'ai eu la chance de pouvoir photographier ça:

Et ça:


Sculpture Le nomade de Jaume Pensa installée au  port d'Antibes...

Je me suis réjoui: Bientôt l'année 2012 au joli mois de Mai qui s'avance avec l'occasion qui nous sera donnée de changer de paysage... En attendant vivre la dernière semaine de cette année...
Bref, une semaine comme les autres puisque désormais passée, finie, écoulée, rangée...

23 commentaires:

Tilia a dit…

Pour une meilleure similitude entre Staël et les Baux, il faudrait faire comme Nathalie, inverser les couleurs des Baux.

C'est surtout le marchand de meuble en kit qui fait de l'ombre au chêne !

Pas de dinde à digérer, ici c'était du canard ;-)

Il ne faut jamais désespérer de rien. Durant la dernière semaine de 2011 il pourrait se produire un évènement qui inverserait totalement la vapeur et ferait passer cette année noire dans le camp de celles à marquer d'une pierre blanche...

Chri a dit…

@Tilia: A quoi pensez vous? Le coming out d'une signature d'un pacs Poutine/Guéant?
Ou quoi?

véronique a dit…

je ne retiendrai que vos photos aujourd'hui ... tant elles sont belles !
- je préfère bien sûr le chêne version verticale
- aux Baux de Provence, j'ai l'impression d'entrer au plus profond du tombeau de Toutânkhamon
- envie d'avancer de quelques pas pour voir le soleil en face ... se coucher !

les semaines passent... les années aussi !

Vous devriez nous faire un petit chapitre : fin d'année 2011, et là, y a du boulot !

Chri a dit…

@Véronique: Et voilà, je vous mitonne un petit compte de Noël et vous retenez les photos du lendemain!

véronique a dit…

ah ! mais il est où le père Noël ?
on me promet tout plein de trucs sympas, mais je vois rien venir à droite, rien à gauche non plus d'ailleurs ! j'ai des doutes tout à coup Chriscot ! vous êtes sûr qu'il existe ? ce serait pas du pipeau tout çà !
on nous roulerait pas dans la farine un ptit peur quand même !

je voulais un vrai conte, avec des fées clochettes, des princesses, des ptits lutins gentils qui gambaderaient dans des blancs paysages !

gros soupire ...

Tilia a dit…

Beaucoup plus simple, Chri : un petit grain de sable dans la mécanique cérébrale surchauffée de qui vous savez et couic ! AVC. La grande parade de mai avancée :)

Chri a dit…

@ Tilia: Ah ça mais ce n'est plus du tout possible puisque le calme, la pondération, la zénitude l'habitent.

@Véronique: "Des petits lutins gentils qui gambadent dans des blancs paysages"?
Aaaaarghhh!

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Belles photos... Belles photos...
Étonnante comparaison entre cette peinture de N. De Staël et les carrières des Baux !
Soyez gentils avec vos estomacs bonnes gens... et trouvez de la joie !

Chri a dit…

@ Michel C'était pour faire un mot, on ne touche pas aux dindes par ici! Merci pour le belles, belles! Belles à vous, les fêtes!

Tilia a dit…

En attendant "Le tas" (de quoi, je n'ose y penser !), je reviens voir vos photos et admirer une nouvelle fois votre bûche de Noël toute dorée de soleil et doucement léchée par une mer gourmande.

L'homme de lettres aussi me ravit

Chri a dit…

@ Tilia De quel tas parlez vous?
L'homme de lettre est une sculpture monumentale posée au Port d'Antibes...

Tilia a dit…

Magnifique cette sculpture, quelle belle imagination !

D'après la liste de mes blogs amis (colonne de gauche dans mon grenier) vous avez publié, il y a un jour, un article intitulé "Le tas"...

Chri a dit…

@Tilia Un titre qui a dû changer en cours de route...

Anonyme a dit…

Celle des carrières de Baux est particulièrement saisissante. Peinture autant que sculpture.
Dans la 52 ème, je vois bien un portrait, ou un buste, assez taillé à la serpe, genre tête de turc, avec un bonnet d'âne, et qui ferait i-an, i-an.

Slev

Chri a dit…

Slev AZvec des lunettes ? Gué-an, gué-an, gué-an?
Ici, on rêve de Marie Galante...

odile b. a dit…

De chouettes photos, démonstration que tout change suivant l'heure et l'angle de prise de vue... Avec un coucher de soleil sur le béton, vous faites de l'or en barre !!!
Avec ces "billets du week-end", vous voilà pris au piège des feuilletons que l'on va attendre et s'arracher : 52 billets à venir : Chic, alors !
Passez d'abord au mieux ce dernier de l'année (les superstitieux disent que l'avenir en dépend...)

PS
La "Grande Nomade" de Plensa est impressionnante à la fois par sa taille et sa légèreté, elle l'est surtout par la poésie qui s'en dégage dans (et... "malgré") cet environnement immédiat hautement "friqué" ! Elle regarde le large, ouverte au vent, aux nuages et aux oiseaux.
En mai 2010, au moment de son inauguration, le musée Picasso accueillait en même temps une expo importante de dessins du même artiste, intitulée : "L’Âme des mots".
Extraits d'un article de presse du moment, interview de Jaume Plensa :
[...] "Tant dans la sculpture que dans le dessin, visage et texte contribuent à constituer le corps : c'est dire que nous sommes faits de textes. C’est pourquoi la sculpture monumentale de La Nomade fait partie d’un moment très important dans ma vie de sculpteur : j’ai réussi à faire le corps de la sculpture avec des lettres, et ce corps est pénétrable, les gens peuvent y entrer. Le corps est une maison faite de lettres. J’ai aussi cette volonté dans le dessin. C’est cela, "L’Âme des mots."[...]

Lautreje a dit…

Une fin d'année qui s'étire, se malaxe, s'étend presque à l'infini. Puisque vos photos nous proposent de regarder le temps sous d'autres point de vue et de devenir nomade...
Bien à vous, belle fin d'année Chri !

Chri a dit…

@Odile Je crois que c'est ça une réussite: Un endroit qui vit et cette statue fait vivre des "choses" en nous avec ses lettres qui ne disent rien mais peuvent tout exprilmer et cela se ressent quand on y entre... Un peu comme l'éléphandret quand il était posé à Avignon...
Merci de toute votre indulgence de visiteuse!
Belle année à venir à vous aussi, Odile.

Nathalie a dit…

Marie Galante, ça m'irait bien comme changement de paysage pour 2012 parce que le joli mois de mai, je n'y crois guère. J'ai comme un sale pressentiment qu'on va en reprendre pour 5 ans alors en attendant je me fais du bien en venant goûter ici à l'air de la mer, à la grandeur des chênes, à la lumière dorée du soleil avant les nuages violets et au charme de votre écriture, très cher voisin.

Chri a dit…

@Nathalie Oui tout Mai à Marie Galante et Juin aussi et puis Juillet et tant qu'à faire poussons jusqu'en Septembre, Octobre jusqu'en Mars et ce pendant cinq ans encore...

Chri a dit…

@Nathalie: Ps vous êtes ici, chez vous!

Tilia a dit…

Sincèrement touchée par vos souhaits si gentiment déposés dans mon grenier. En retour, que 2012 vous apporte le voyage dont vous rêvez. Et bien d'autres choses agréables ou utiles comme, une santé de fer, un moral d'acier, des amitiés en or et très peu d'argent... dans les cheveux :)

Chri a dit…

@Tilia Pour l'argent dans les cheveux... encore eût-il fallu qu'il restât des cheveux... Merci de vos voeux.

Publications les plus consultées